Exposer ses données avec Nakala

Dernière modification le 12 janvier 2021

Partant du constat que de nombreuses équipes et projets de recherches ne disposent pas de l'infrastructure numérique nécessaire qui permettrait un accès persistant et interopérable à leurs données numériques, la TGIR Huma-Num a mis en oeuvre un service d'exposition de données appelé NAKALA. 

La TGIR Huma-Num déploie une toute nouvelle version de NAKALA, une interface de dépôt et de gestion de vos données entièrement revue et plus simple d’accès.

Quoi de neuf dans cette nouvelle version ?

Cette nouvelle version de NAKALA offre une toute nouvelle interface web dont le dépôt de données a entièrement été pensé pour les chercheurs(es) en collaboration avec l’Atelier Universel en design UX.

Découvrez toutes les nouvelles fonctionnalités liées au dépôt de données en cliquant ici :

  • Le dépôt des données
  • La page de visualisation de la donnée 
  • Identifiants pérennes DOI 
  • L’organisation de ses données
  • Le tableau de bord
  • Le moteur de recherche NAKALA

Que devient Nakalona ?

Depuis le tableau de bord NAKALA, un système de publication de contenu entièrement intégré sera disponible. Il s’agit de Nakala-Press. Ce module remplace l’ancien pack dit “Nakalona”. Il vous permettra d’éditorialiser vos données dans un site web personnalisé. Le site généré sera doté d’un nom de domaine personnalisé de type https://monprojet.nakala.fr et d’une interface web publique personnalisée. Le contenu, l’en-tête, le pied de page seront personnalisables.

 

 

Petit glossaire pour en savoir plus ...

Nakala est un mot issu du swahili qui signifie « copie », « exemplaire ».

Pour en savoir plus : http://en.wiktionary.org/wiki/nakala

Un identifiant pérenne (ou PID, pour persistent identifier) permet de désigner une ressource numérique indépendamment de sa localisation. NAKALA utilise des identifiants de type DOI
Pour en savoir plus : https://datacite.org/

Un Triple Store, comme son nom l’indique, diffuse des données exprimées sous la forme de « triplets » d’informations (sujet, prédicat, objet) : Le Triple Store constitue la base du Web de données (ou Web Sémantique).
Le format de modélisation et de représentation de ces triplets se nomme RDF (Resource Description Framework) et le langage d’interrogation SPARQL. Ces technologies sont au cœur des projets tel qu’ISIDORE ou encore Europeana.
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Triplestore

Un entrepôt OAI-PMH permet la diffusion de métadonnées descriptives via le protocole standardisé OAI-PMH (Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting).
Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Archives_Initiative