PRESENTATION

Présentation du contexte de mise en œuvre et de mise à disposition des services et outils

La TGIR Huma-Num propose un ensemble de services et outils pour les données numériques produites dans les projets de recherche en Sciences Humaines et Sociales.

Ces services et outils sont construits sur un ensemble de technologies d’infrastructure (serveurs) et de systèmes informatiques mis à la disposition des laboratoires et équipes de recherche pour mutualiser, diffuser et stabiliser l’accès aux données et documents.

Présentation du contexte de mise en œuvre et de mise à disposition des services et outils

Loin d’être un simple guichet, l’hébergement et la diffusion des données se font, au sein de la TGIR, en responsabilisant les équipes sur le rôle qu’elles ont à jouer dans la pérennisation des données et des outils de traitement qui leurs sont associés. La mission première est d’assurer la préservation du patrimoine scientifique des laboratoires, et plus particulièrement des données et documents acquis ou réalisés dans le cadre d’opération de recherche : corpus, bases de données, bases documentaires, systèmes d’information, enquêtes, données d’observation produites ou en cours de production. Cette mission sous-tend également une stratégie économique visant à diminuer les coûts récurrents, par la mise en commun d’une infrastructure en co-gérant des outils, instruments et systèmes de gestion des données.

Le choix des différentes gammes d’outils est effectué par les équipes d’Huma-Num après observation des différentes pratiques des communautés en SHS avec lesquelles elle collabore (consortiums, Maisons des Sciences de l’Homme ou communautés de recherche utilisatrices de nos services). Ces choix sont présentés et discutés en conseil scientifique puis validés par le comité de pilotage d’Huma-Num.

Des services pour les données en sciences humaines et sociales

Schéma de la vie des données

Conditions principales pour l’accueil de données issues de projets scientifiques SHS

Pour solliciter l’utilisation des services d’Huma-Num, l’utilisateur doit relever du monde académique français.

Les projets internationaux sont accueillis dans la mesure où l’équipe porteuse principale du projet relève du monde académique français.

Le projet scientifique doit être validé par la TGIR Huma-Num.

Les demandes sont évaluées par le comité de la grille, comité interne d’Huma-Num constitué d’ingénieurs de la TGIR. Le comité de la grille analyse les demandes dans l’optique d’apporter la meilleure réponse qui permettra de maximiser l’interopérabilité et la pérennité des données. Cela passe par la mise en perspective des demandes au sein d’une communauté d’usage existante (consortium, MSH etc.) pour voir si toute ou partie de la réponse s’y trouve. Par l’analyse de chaque expert membre du comité de la grille (scientifique, documentaire, informatique). Par l’orientation systématique des solutions vers la rationalisation et la mutualisation. 

Les projets ou réalisations susceptibles d'utiliser la grille de services doivent s’inscrire dans une démarche privilégiant les critères suivants :

  • avoir des besoins spécifiques sur le traitement des données (enrichissement, annotation, calcul, signalement, etc.)
  • porter un engagement sur l’interopérabilité des données de la recherche et des outils associées (signalement des métadonnées dans le cadre de la plateforme ISIDORE)
  • avoir une démarche d’archivage à long terme des données.

Vous souhaitez nous poser une question sur des services ou nous présenter votre projet en détail pour conseil et orientation? Écrivez-nous par le formulaire ci-dessous.

Vous souhaitez nous poser une question sur des services ou nous présenter votre projet en détail pour conseil et orientation? Écrivez-nous en complétant le formulaire ci-dessous.

Enjeux de la pérennisation et de la diffusion des données à Huma-Num

Science ouverte

Huma-Num accompagne les enjeux de la pérennisation et de la réutilisation des données numériques dans le contexte de la recherche s’ouvrant de plus en plus sur la société. La science ouverte désigne le mouvement qui vise à rendre la science plus ouverte, plus accessible, plus efficace, plus démocratique et plus transparente. 

Ainsi pour ses services de préservation, publication et réutilisation des données (NAKALA, ISIDORE), Huma-Num s’efforce de mettre en œuvre les principes émis pas le Comité pour la science ouverte (CoSO)  à propos des archives ouvertes, pour favoriser l’accès aux données et publications de la recherche :

  • en proposant aux utilisateurs, un accès gratuit et immédiat sans inscription préalable,
  • en permettant un archivage pérenne et légal du contenu
  • en offrant une configuration technique qui garantit l’ouverture et l’interopérabilité des données et des métadonnées.

Principes FAIR : Facile à trouver Accessible Interopérable Réutilisable

L’infrastructure Huma-Num s’inscrit dans une démarche de partage et d’ouverture des données selon les pratiques FAIR pour Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable (en anglais : Findable, Accessible, Interoperable, Reusable).

En effet, les bonnes pratiques de gestion des données de la recherche s’incarnent depuis plusieurs années dans ces principes que les services d’Huma-Num mettent en œuvre de manière pratique dans les fonctionnalités développées. (Lien fiche synthèse principes FAIR/Services HN).
La mise en œuvre de ces principes s’appuie également fortement sur l’expertise des consortiums (Lien page description des consortiums).