Gérer les données de la recherche : de la création à l’interopérabilité.

Dernière modification le 21 septembre 2015

La production de données numériques en Sciences Humaines et Sociales a considérablement augmenté ces dernières années. Cependant, de nombreux producteurs de données scientifiques ne disposent pas de l’infrastructure numérique nécessaire, et parfois des compétences, pour mettre en œuvre un accès à leurs données en vue de leur réutilisation future. Ces données parfois fort coûteuses à produire deviennent alors peu visibles, voire inaccessibles et menacées à terme de disparition. Les institutions et agences de financement ont pris conscience de cet enjeu, exigeant dorénavant des porteurs de projets un plan de gestion de leurs données (voir par exemple le programme Horizon 2020).

L’interopérabilité est devenue dans ce contexte une véritable exigence. Elle rend possible le partage et la réutilisation des données. Elle facilite également leur préparation pour leur archivage sur le long terme.
La formation mettra l’accent sur la méthodologie de la gestion des données et plus particulièrement sur la nécessité de documenter les données et d’utiliser des formats adéquats.

Plusieurs interventions, et des ateliers pratiques permettront d’explorer par ailleurs différents outils, dont ceux proposés par Huma-Num (ISIDORE, NAKALA, etc.), pour exposer et signaler les données de manière interopérable.

Un effet attendu de la formation est la prise en compte de ces problématiques dès le début d’un projet numérique. Cette formation est ouverte à tous porteurs de projets numériques, chercheurs ou ingénieurs.

Cette formation se tiendra du du 21 au 25 septembre 2015 à Fréjus.