Calenda Digital Humanities

27/06/17
This workshop, organized by PARTHENOS, CLARIN and DARIAH, focuses on the FAIR Principles, i.e. how to create and manage research data across various disciplines.
27/06/17
Le colloque « Usages du numérique en éducation : regards critqiues » s'emploiera à faire le point sur la question des usages du numérique en éducation et à examiner en particulier pourquoi la notion reste centrale dans la réflexion. Le colloque s'intéressera aux pratiques éducatives en examinant l'usage des technologies comme un fait humain, historique et social qui implique des réseaux de relations, de significations, d'imaginaires, d'usages et d'actions (Hayles, 2013).
23/06/17
L’enjeu fondamental de ce colloque international est d’interroger les conditions et les modalités d’une approche « écologique » du numérique à travers les pratiques contemporaines du design. Il repose sur l’idée que l’écologie est irréductible à l’étude et à la protection de la nature, et qu’elle doit par conséquent se comprendre au sens large comme une approche relationnelle, dynamique et complexe pouvant s’appliquer aux milieux artificiels et en particulier au milieu numérique devenu aujourd’hui le milieu associé de nos existences.
22/06/17
This two-day masterclass will explore how participatory engagement is increasingly being considered a key component in the design of digital humanities projects.
21/06/17
La mauvaise littérature est condamnée à l’oubli. Limitée aux seules œuvres reconnues, notre connaissance de l’espace littéraire est de fait réduite à une part infime de l’ensemble des œuvres. Le « bon goût » opère inlassablement sa sélection parmi elles, malgré sa versatilité à travers l’histoire et en dépit de l’instabilité du canon des grands textes tout comme des institutions chargées de les transmettre. Sont ainsi implacablement rejetés dans l’obscurité des textes de nature diverse : ouvrages ratés, textes mercenaires ou illégitimes, écritures du dimanche, plagiats ou autres impostures, mais aussi ce qui s’est trouvé recueilli sous la notion problématique de paralittérature. Mais le « mauvais », ainsi refoulé par le « bon goût », ne pourrait-il pas être semblable à cette énergie noire, invisible mais fondamentale et prédominante dans l’univers ?

Pages